Les crêpes sans oeufs

Samedi dernier, le 2 février, c’était la chandeleur.

Nous avons dîné chez de très vieux amis, et il y avait des crêpes, c’était chouette. Évidemment, comme Petit Poussin est allergique aux œufs, il a mangé de l’Ebly et des petits filous ; ça n’a pas eu l’air de trop le déranger, mais j’avais de la peine pour lui.

J’ai souvent un train de retard, nous avons donc fêté la chandeleur à la maison le 3 février, avec de délicieuses crêpes sans œufs, sur une recette adaptée d’autres recettes trouvées sur Marmitton.

La Recette

 

[one_third]
[box type=”shadow”]

Ingrédients

  • 250 grammes de farine
  • 5 cl d’huile
  • 25 cl de lait
  • 25 cl d’Eau de Perrier (ou une autre eau gazeuse)
  • L’arôme que vous voulez (vanille, fleur d’oranger, sucre… ou nature)
  • Une pincée de sel
  • Une crêpière pas trop grande (de la taille d’une assiette à dessert) préchauffée th. 4.

[/box]
[/one_third]

Mettre la farine dans une jatte (un grand bol quoi), et la délayer avec l’huile, le lait et la moitié de l’eau. Battre bien fort avec un fouet pour supprimer tous les grumeaux. Ajouter le reste de l’eau et bien mélanger mais sans en faire trop, pour ne pas “dégazéifier” le mélange. Ne pas laisser reposer la pâte, elle perdrait ses bulles et deviendrait beaucoup plus lourde.

Prévoyez un volontaire pour manger la crêpe d’essai souvent sacrifiée pour régler correctement la température de la poêle. N’oubliez pas que pour la première crêpe de l’année, vous devez normalement la retourner d’un mouvement leste du poignet, en tenant une pièce en or dans l’autre main. Chez nous, c’était une pièce de 50 cents. Ben quoi ? Elle était jaune… [Note pour moi-même : trouver une pièce en or pour l’année prochaine.]

Les crêpes sans oeufs sont moins élastiques, attention de ne pas les faire trop cuire sinon elles risquent de devenir sèches. Ne les servez pas tout juste sorties de la poêle : mettez-les dans une assiette chaude couverte d’un torchon. À chaque nouvelle crêpe, retournez toute la pile pour que la nouvelle soit dessous. Elle va reprendre de la vapeur et de l’humidité des autres, et ça vous garantit des crêpes bien tendres (il suffit de deux ou trois crêpes d’avance et de vingt secondes d’attente pour avoir un moelleux très satisfaisant).

Nous avons fait des crêpes sucrées, donc je n’ai testé la version salée ou l’on ne peut pas empiler les crêpes puisqu’elles sont garnies de jambon, fromage etc. directement dans la poêle. Je pense qu’on obtient le même résultat en couvrant la crêpe garnie d’un torchon ou d’une assiette retournée quelques secondes avant de la manger, histoire qu’elle prenne un petit bain de vapeur.

Et voilà ! Bonne dégustation !

Chez nous, on mange les crêpes avec de la confiture, du sucre de canne brun non raffiné, ou un mélange beurre-miel-citron à se rouler par terre. Et chez-vous ?



About

Hors-les-cases. Rédactrice, éditrice, CM, Girlz in Web, éleveuse d'enfants (les miens), doreuse sur bois, céramiste... à Mill Valley, Californie.


All content ©Angerval.blue unless said otherwise. Please ask! :-) Old Paper by ThunderThemes.net

This is a demo store for testing purposes, no orders shall be fulfilled. Dismiss